Le Syndic, la vache et le verre de blanc. 100 ans de Comptoir suisse à Lausanne

Projet de communication scientifique d’une durée de 12 mois soutenu par le programme Agora du Fonds national suisse de la recherche, Le Syndic, la vache et le verre de blanc est dirigé par Claire-Lise Debluë et moi-même, avec Olivier Lugon. La coordination du projet est assurée par Tizian Buchi, la médiation est prise en charge par Cécilia Bovet. La scénographie est sous la responsabilité de Kläfiger Muséographie.

Le Syndic, la vache et le verre de blanc débutera le 1er septembre 2018 et se déploiera en trois volets : une exposition itinérante, un laboratoire digital et un site internet. À travers diverses activités de médiation scientifique, et en prenant le Comptoir suisse comme point de départ, ce projet d’histoire publique abordera plusieurs des enjeux liés à l’essor du numérique dans le champ des sciences historiques, comme l’approche critique des sources en ligne ; les archives personnelles et leur traitement numérique ; les apports et limites du crowdsourcing ; les modes d’écritures de l’histoire à l’ère d’internet.

Ce projet accordera également une place importante à certains aspects plus étroitement liés à l’histoire du Comptoir suisse, et à son inscription dans l’histoire sociale, économique et politique de Lausanne et du Canton de Vaud au 20e siècle (qu’il s’agisse de penser le site de Beaulieu comme un laboratoire urbain, de songer à la manière dont le Comptoir devint, pour la jeunesse lausannoise des années 1980, un lieu de contestation emblématique ou encore de s’intéresser à la spectacularisation de la société de consommation pendant les Trente Glorieuses). Ce projet a enfin pour objectif d’effectuer un travail de valorisation des archives, à travers la numérisation d’un nombre important de vues d’exposition et de sources audio-visuelles (notamment issues de fonds amateur) qui seront exploitées dans ses différents volets.

Notre projet sera rattaché au Centre des sciences historiques de la culture (SHC) et associé aux activités de médiation développées par le Centre d’études cinématographiques (CEC). Il s’appuie sur un réseau étroit de partenaires (Alain Kaufmann pour l’Interface Sciences-société de l’UNIL, Patrick Auderset pour la plateforme d’histoire numérique notreHistoire.ch, ainsi que Dominique Dirlewanger, directeur de la conférence cantonale des maîtres d’histoire au gymnase). Les Archives cantonales vaudoises qui conservent le très riche fonds photographique du Comptoir suisse, la RTS, le Musée historique de Lausanne ou le Musée national suisse, figurent également parmi les interlocuteurs privilégiés de ce projet, dont l’inauguration est prévue pour le mois de septembre 2019.

Présentation du projet dans le 24heures du 2-3 juin 2018