Livres en vitrine

Vivre avec la mort. Le défi du Nouveau Testament (Parole en liberté), Bière, Cabédita, 4e éd. revue et augmentée, 2013, 96 p.

Vivre avec la mort. Le défi du Nouveau Testament

Jamais on n’a, autant qu’aujourd’hui, interrogé la mort. Jamais la médecine n’a autant repoussé l’échéance du trépas. Et les «rescapés» de la mort semblent même l’avoir traversée et en être revenus… Mais l’angoisse de mourir n’a pas cédé. Les grandes tueries médiatiques précipitent l’horreur dans notre quotidien. Et quand la mort prend le visage d’une vieillesse interminable et débilitante, elle n’a plus rien d’apaisant. Comment vivre avec la mort? Comment rester vivant jusqu’à la mort? Ce petit livre, clair et inspiré, parcourt le Nouveau Testament en suivant trois questions fortes: Dieu fait-il mourir ? Comment rester vivant? Où vont nos morts?

Paul in Acts and Paul in His Letters (WUNT 310), Tübingen, Mohr Siebeck, 2013, 295 p.

Paul in Acts and Paul in His Letters

The reception of Paul in the first century is a highly debated issue. I defend the position of a threefold reception of Paul in parallel ways : documentary (the epistles), biographical (canonical Acts and Acts of Paul) and doctoral (Deuteropauline epistles and Pastorals). I advocate that the value of the phenomena of reception be appreciated, in particular the figure of Paul in Acts. Regarding the topics :
Paul in Acts : Paul after Paul : A (Hi)story of reception – The Image of Paul in Acts – Paul and the Torah – Paul as Socratic Figure – The Resurrection and its Witnesses in Acts – Luke and the Casting of Characters – From Temple to Home – Writing Acts : The Resurrection at Work in History – Meals in Acts. Paul in his letters : Paul the Mystic – The Pauline Gospel of Justification by Faith – Imitating the Apostel, Father and Mother of the Community (1 Thess 2.1-12) – The Affair of Women’s Veil in Corinth (1 Cor 11.2-16).

Sapori del racconto biblico. Una nuova guida a testi millenari (en collab. avec André Wénin) (Epifania della Parole 4), Bologna, Dehoniane, 2013, 267 p.

Sapori del racconto biblico

Questo libro, che vede la luce nel momento in cui la riscoperta dei «saori» della narrazione biblica spicca il volo, vuole mostrare la fecondità di alcuni strumenti dell’analisi narrativa applicandoli a sequenze dell’Antico e del Nuovo Testamento. Da una trentina d’anni I ricercatori hanno a disposizione metodologie appropriate per lo studio delle narratologia biblica, ma dopo I balbettii iniziali si tratta ora di affinarle mettendone in luce le potenzialità. La sfida non è soltano percorrere in ogni direzione I retroscena del racconro per osservarne l’architettura nascosta – anche se questa scoperta, per così dire archeologia, vale da sola la svolta: l’interesse sta piuttosto nel portare alla luce effetti di significato insospettati, scaturiti da narrazioni che pure si pensava di conoscere bene. Ai lettori e alle lettrici stanchi di approcci convenzionali, di percorsi ripetitivi, questo libro apre la porte a domande originali e sgnificative.

Dieu et l’argent. Une parole à oser (Parole en liberté), Bière, Cabédita, 2013, 96 p.

Dieu et l’argent

«Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon», dit Jésus. Dieu et l’argent seraient-ils incompatibles? Un regard jeté sur la Bible persuade du contraire: les biens sont le signe éclatant de la bénédiction divine. Devant Dieu, il n’est jamais honteux de posséder! Et pourtant, les prophètes tonnent contre les riches exploiteurs des pauvres. Quand la richesse devient-elle un danger? Et pourquoi Jésus est-il si catégorique? Entre Dieu et l’argent, une parole est à dire. Tonique, inspirée, inattendue, elle change notre regard sur l’économie

Un admirable christianisme. Relire les Actes de apôtres (Parole en liberté), Bière, Cabédita, 2013, 96 p.

Un admirable christianisme. Relire les Actes des apôtres

Autour de l’an 80 de notre ère, la chrétienté n’était qu’une poussière de petites communautés dispersées. Qui aurait parié un sesterce sur l’avenir de cette start up religieuse ? Luc l’a fait. On peine aujourd’hui à mesurer l’inouïe audace de son geste. En écrivant les Actes des apôtres, il voulait inspirer aux chrétiens de son temps la fierté de leur origine. Il leur montrait qu’ils sont les maillons d’une chaîne humaine digne, courageuse, respectable – bref, les héritiers d’un christianisme admirable. Ce message a de quoi vitaminer notre chrétienté fatiguée. Dans ce petit livre à l’écriture tonifiante, Daniel Marguerat condense vingt-cinq années de recherche sur les Actes des apôtres.

Around the year 80 of our era, Christendom was but a sprinkling of small scattered communities. Who would have bet a cent on the future of this religious greenhorn? Luke did it. It is hard for us today to gauge the unheard-of daring of his action. By writing the Acts of the Apostles, he meant to inspire Christians of his day to be proud of their origin. He was showing them that they were the links of a dignified, courageous and respectable human chain – in short, the heirs to a wonderful Christianity. This message is able to revitalize our tired Christianity. In this small book with invigorating style, Daniel Marguerat has condensed twenty-five years of research on the Acts of the Apostles.

Resurrecion. Una historia de vida, Fliedner Ediciones, Madrid, 2013.

Resurrecion. Una historia de vida

Este tema es tan central, que el Nuevo Testamento ha necesitado abordarlo con gran profusion de lenguajes para darle expression. De todos ellos, tres han sido los mas privilegiados : Cristo, se dice, ha despertado, ha sido elevado, o ha vuelto a la vida. Y lo mismo vale – eso creemos – para nosostros. Pero esta obra también presta atencion a lo que no dice el Nuevo testamento : es importante no emplear aquellas representaciones o tratamientos de la resurreccion que el proprio Nuevo testamento ha evitado.

En suma, un libro apasionante que nos guiara por las profundidades del Evangelio y despertara en nosostros una nueva mirada a la vida que Dios nos da.

Nous irons tous au paradis. Le Jugement dernier en question
(en collaboration avec Marie Balmary), Paris, Albin Michel, 2012, 267 p.

Nous irons tous au paradis

La psychanalyste Marie Balmary et le théologien Daniel Marguerat reprennent à nouveaux frais la brûlante question du Jugement dernier : les textes bibliques, en apparence terriblement sévères sur la question, sont revisités au travers d’une lecture en dialogue, offrant une tout autre interprétation, qui appelle à une vision de l’homme et de son avenir, libérée de la peur de l’Enfer et d’un au-delà inquiétant. L’audace de ce livre à quatre mains fait découvrir au lecteur une dimension insoupçonnée des Écritures.

Andremo tutti in paradiso, Milano, Paoline, 2013, 173 p.
Iremos todos al paraiso. El Juicio Final en cuestion (Fragmentos 21), Barcelona, Fragmenta Editorial, 2013, 189 p.
Anirem tots al paradis. El Judici Final en qüestio (Assaig 27), Barcelona, Fragmenta Editorial, 2013, 189 p.

Le Nouveau Testament Commenté
C. Focant et D. Marguerat, éds, Paris/Genève, Bayard/Labor et Fides, 2012, 1245 p.

Le Nouveau Testament Commenté

Que sait-on du Nouveau Testament ? Comment aborder chacun des vingt-sept livres qui le composent ? Voici le texte intégral du Nouveau Testament, dans la Traduction œcuménique de la Bible (TOB, 11e édition, 2010), accompagné d’un exceptionnel commentaire historique, littéraire et théologique. Pour la première fois en français, les écrits fondateurs du christianisme sont expliqués en un seul volume. Les vingt-sept livres du Nouveau Testament sont reproduits dans leur version intégrale, précédés d’une introduction qui situe leur milieu historique et d’un résumé de leur contenu. Chaque passage du texte biblique est pourvu d’une explication détaillée et originale. Des notices proposent des informations complémentaires sur le contexte et sur la réception de termes, expressions ou passages significatifs.

Parmi les auteurs/among contributors : Daniel Marguerat, Camille Focant, Elian Cuvillier, Andreas Dettwiler, Christian Grappe, Michel Quesnel, Yann Redalié, Jean Zumstein, etc.

Commentario del Nuovo Testamento, C. Focant et D. Marguerat, éds, ed. italiana a cura di A. Filippi, Bologna, Dehoniane, 2014, 1339 p.

Chi ha fondato il cristianesimo ? Cosa dicono i testimoni dei primi secoli
(en coll. avec Éric Junod) (Religione e religioni 19), Bologna, Dehoniane, 2012, 116 p.

Negli ultimi decenni la discussione sulle origini del cristianesimo è rinata in forme nuove e con interesse rinvigorito. Una forte attenzione viene data ora anche ai complessi movimenti culturali dell’epoca, dei quali il cristianesimo è parte. L’originalità di questo libro, scritto a quattro mani e con competenze distinte, consiste nell’interrogare gli antichi su questo problema. Che cosa dicono al riguardo i testi cristiani, che cosa dicono gli osservatori pagani, che cosa dicono i primi storici del cristianesimo (Luca e Eusebio di Cesarea) ? I due autori sono del Università di Losanna : Daniel Marguerat è esegeta del Nuovo Testamento ; Eric Junod è storico del cristianesimo antico.

Paul and the Heritage of Israel. Paul’s Claim upon Israel’s Legacy in Luke and Acts in the Light of the Pauline Letters
D.P. Moessner, D. Marguerat, M.C. Parsons et M. Wolter, éds (LNTS 452), London-New York, T&T Clark, 2012, 376 p.

Paul and the heritage of israel

The contributors of this volume provide challenging new perspectives on approaches to the figure of Paul in the book of Acts relating to the letters of the apostle. They examine the impact of Paul upon nascent Christianity. They pay attention to the reception of Paul in the Lukan theology. Leading questions : who is Israel ? Which relationship between Jesus and Paul ? How to evaluate the position of Paul vis-a-vis Israel ? Many of these contributions were presented during a conference held at the University of Lausanne (Switzerland) in 2008. The authors come from Switzerland, France, Germany, Italy and the United States.

Among the contributors : Simon Butticaz, Claire Clivaz, Andreas Dettwiler, Odile Flichy, Richard Pervo, Jens Schroeter, Gregory Sterling, Michael Wolter.

Saveurs du récit biblique. Un nouveau guide pour des textes millénaires
(en collaboration avec André Wénin), Genève-Paris, Labor et Fides-Bayard, 2012, 368 p.

Saveurs du récit biblique

Goûter les saveurs du récit est une expérience vieille comme le monde. Ce livre, écrit par deux exégètes de renom, paraît à ce moment précis où la redécouverte des saveurs de la narration biblique prend son essor. Il montre la fécondité de quelques outils de l’analyse narrative en les appliquant à des textes choisis de l’Ancien et du Nouveau Testament. Aux lecteurs et lectrices fatigués de lectures convenues, de parcours répétitifs, ce livre ouvre les portes d’un questionnement original et signifiant.

Daniel Marguerat est professeur honoraire de Nouveau Testament à l’Université de Lausanne. André Wénin enseigne l’Ancien Testament à l’Université catholique de Louvain-la-Neuve.

Lukas, der erste christliche Historiker. Eine Studie zur Apostelgeschichte
(AThANT 92), Zürich, TVZ, 2011, 422 p.

Lukas, der erste christliche Historiker. Eine Studie zur Apostelgeschichte

Mit der an sein Evangelium anschliessenden Apostelgechichte hat Lukas die erste Geschichte des Christentums geschrieben. Das Werk ist einmalig und entsprocht mit seinen 52 Kapiteln rund einem Viertel des Neuen testaments. War aber Lukas – der erste christliche Historiker (nach der Benennung von Dibelius) – ein guter Hirtoriker ? Die aktuelle Forschung macht ihm verschiedene Vorwürfe. Sein Werk sei einseitig und unvollständig, unpräzise, antijüdisch und vermittle ein verzerrtes Bild von Paulus. Dagegen wehrt sich Daniel Marguerat in seiner Studie in seiner Studie : Bevor wir Lukas der Fälschung christlicher Geschichtsüberlieferung beschuldigen, gilt es, sich Gedanken zu seiner theologischen Motivation und seinen literarischen Arrangement zu machen. Die Studie kombinert solide Kenntnisse der Jüdischen und griechisch-römischen Geschichtsschreibung des ersten Jahrhundert mit modernen Werkzeugen der narrativen Analyse : ein frischer und ursprünglicher Zugang zu den klassischen Themen der lukanischen Theologie.

Das Buch übersetzt eine revidierte Fassung der zweiten französischen Auflage (2003).

O mistério apocrifo. Introduçao a uma literatura desconhecida (Biblica Loyola 63), J.-D. Kaestli D. Marguerat, orgs, Sao Paulo, Loyola, 2011, 174 p. (traduction portugaise de Le mystère apocryphe. Introduction à une littérature méconnue, J.-D. Kaestli et D. Marguerat, éds [Essais bibliques 26], Genève, Labor et Fides, 2e éd. revue et augmentée 2007) P 1030760

O mistério apocrifo. Introduçao a uma literatura desconhecida

Paulo, una teologia em construçao, A. Dettwiler, J.-D. Kaestli D. Marguerat, orgs., Sao Paulo, Loyola, 2011, 517 p. (traduction portugaise de Paul, une théologie en construction, A. Dettwiler, J.-D. Kaestli et D. Marguerat, éds [Le Monde de la Bible 51], Genève, Labor et Fides, 2004). P 1030761

Paulo, una teologia em construçao,

Le Dieu des premiers chrétiens
(Essais bibliques 16), Genève, Labor et Fides, 4e édition revue et augmentée, 260 p.

Le Dieu des premiers chrétiens

Le premier christianisme des années 30 à 90 se développe dans un foisonnement culturel et religieux dont on peine souvent à comprendre l’unité. Quel est son Dieu, quel est son message par-delà une diversité déconcertante à première vue ? Le livre que voici est devenu, depuis sa première parution en 1991, un classique de l’initiation à la théologie des premiers chrétiens. Son succès a poussé Daniel Marguerat à réaliser une complète mise à jour intégrant les avancées de la recherche la plus récente. Dans la société gréco-romaine du premier siècle transformée par l’érosion des grandes religions ou la montée de spiritualités orientales, il y a plus d’un paramètre commun avec nos sociétés du XXIe siècle. Le Dieu des premiers chrétiens ? Un Dieu incontestablement contemporain.

First Christianity in the years 30 to 90 is developing in the midst of a cultural and religious proliferation with a unity that is quite often difficult to understand. Who is her God? What is her message beyond an a priori disconcerting diversity? Since its first publication in 1991, the present book has become a classic of initiation into the theology of the first Christians. Its success has driven Daniel Marguerat to undertake a complete update by integrating the latest advances in research. First century Greco-Roman society, transformed by the erosion of great religions or the rise of Eastern spiritualities, has more than one characteristic common with our 21st century societies. The God of the first Christians? Unquestionably a God of our time!

Il Dio dei primi cristiani (Nuove vie dell’esegesi), Rome, Borla, 2011, 268 p.

Qui a fondé le christianisme? Ce que disent les témoins des premiers siècles
(en collaboration avec Eric Junod), Genève/Paris, Labor et Fides/Bayard, 2010, 120 p.

Qui a fondé le christianisme? Ce que disent les témoins des premiers siècles

Un petit livre sur un grand sujet. Dans une écriture claire et lumineuse, ces deux auteurs abordent une question fortement débattue aujourd’hui : qui fut le fondateur du christianisme ? Faut-il penser à Jésus ou à Paul ? L’originalité de ce livre est d’interroger le témoignage des Anciens plutôt que de construire une nouvelle théorie. D. Marguerat sonde les plus anciens écrits des premiers chrétiens. E. Junod, spécialiste du christianisme ancien, recueille l’opinion des philosophes païens aux premiers siècles et interroge le témoignage d’Eusèbe de Césarée. Au final se dégage l’image, surprenante, d’un christianisme né d’une chaîne d’acteurs qui ont recueilli l’héritage de l’homme de Nazareth.

A small book on a major subject. In a clear and lucid style, the two authors tackle a question widely debated today: who was the founder of Christianity? Should we think of Jesus or Paul? The originality of this book is an interrogation of the Elders rather than the setting up of another theory. D. Marguerat surveys the oldest writings of the first Christians. E. Junod, a specialist in ancient Christianism, surveys the opinion of pagan philosophers in the first century and examines the testimony of Eusebius of Caesarea. On the bottom line emerges the surprising image of a Christianism born from a chain of witnesses who collected the heritage of the man from Nazareth.

Pour lire les récits bibliques. 4e édition revue et augmentée
Genève-Paris, Cerf-Labor et Fides, 2009, 255 p.

Pour lire les récits bibliques

Grâce à ses qualités pédagogiques, ce livre s’est imposé comme un manuel de référence pour l’initiation à l’analyse narrative des textes bibliques. Il a été traduit en plusieurs langues. Pour cette 4e édition, l’étude de l’intrigue et de la construction des personnages a été renouvelée. Avec clarté, ses auteurs ont aménagé un parcours qui permet de découvrir les outils de l’analyse narrative, d’étudier leur application, d’évaluer leur efficacité. Toute la magie de la lecture s’en trouve éclairée.
Version CD-ROM disponible. Commande : Cerf, Paris

This book – now in its fourth edition – has been acclaimed as a standard handbook for the initiation to narrative criticism. It has been translated in numerous languages. Its aim is to familiarize the reader with the basics : story and discourse, closure, plot, setting, etc. It shows how characters and time are used in the story, and underlines the indispensible role of the reader in the task of deciphering meaning. In this fourth edition, the analysis of plot and characterization has been renewed on the basis of fresh studies about the narrative tension and the point of view. The handbook offers an easy way to acquire these new tools for the exegesis of biblical texts.
CD-ROM version available – Order : Cerf, Paris.

How to Read Bible Stories, in coll. with Yvan Bourquin, London, SCM Press, 1999
Per leggere i racconti biblici, Roma, Borlà, 2001
Como leer los relatos biblicos (Presencia teologica 106), Santander, Sal Terrae, 2000
Para ler as narrativas bíblicas. Iniciação à análise narrativa, en coll. avec Yvan Bourquin, Edições Loyola, São Paulo, 2009
Traduction coréenne, éd. Pauline, Seoul, 2014, 440 p.

Novo Testamento. História, escritura e teologia, D. Marguerat, éd., São Paulo, Edições Loyola, 2009, 654 p. (traduction portugaise de Introduction au Nouveau Testament. Son histoire, son écriture, sa théologie, D. Marguerat, éd. [Le Monde de la Bible 41], Genève, Labor et Fides, 3 2004) P 1030759

Novo Testamento. História, escritura e teologia

Introduction au Nouveau Testament. 4e édition revue et augmentée, D. Marguerat, éd. (Le Monde de la Bible 41), Genève, Labor et Fides, 2008, 547 p.

Introduction au Nouveau Testament

Ce manuel d’introduction au Nouveau Testament, devenu désormais classique, connaît sa 4e édition. Il a été adapté à l’actualité des recherches en Nouveau Testament et offre les bibliographies les plus récentes. Un nouveau chapitre, «De Jésus aux évangiles», a également été introduit. Daniel Marguerat y aborde la période la plus obscure du premier christianisme : celle qui sépare la mort de Jésus de l’écriture du plus ancien évangile. Le lecteur trouvera dans cet ouvrage réponse aux questions essentielles sur l’origine, le milieu de production littéraire, la visée, l’auteur et les destinataires premiers de chacun des vingt-sept livres du Nouveau Testament. Un outil indispensable à quiconque se livre à une analyse sérieuse du Nouveau Testament.

This manual of introduction to the New Testament, now a classic, is in its 4th edition. It takes current New Testament research into account and offers the most up to date bibliographies. A new chapter, “From Jesus to the Gospels”, has been introduced as well. Daniel Marguerat tackles there the most obscure period of Christianity’s beginnings : the one separating the death of Jesus from the writing of the most ancient Gospel. For each of the twenty-seven books of the New Testament, this handbook will provide readers with answers to essential issues on their origin, the literary milieu of their creation, their objective, their author and their very first recipients. The manual is an essential tool for anyone undertaking a thorough analysis of the New Testament.

Collaborateurs/contributors : Corina Combet-Galland, Elian Cuvillier, Andreas Dettwiler, Roselyne Dupont-Roc, Jean-Daniel Kaestli, Daniel Marguerat, Yann Redalié, Jacques Schlosser, François Vouga, Jean Zumstein

Introduzione al Nuovo Testamento. Storia – redazione – teologia, a cura di D. Marguerat (Strumenti 14 biblica), Torino, Claudiana, 2004
Novo Testamento. História, escritura e teologia, D. Marguerat, éd., São Paulo, Edições Loyola, 2009

La source des paroles de Jésus (Q). Aux origines du christianisme
A. Dettwiler et D. Marguerat, éds (Le Monde de la Bible 62), Genève, Labor et Fides, 2008, 399 p.

La source des paroles de Jésus (Q). Aux origines du christianisme

Depuis une vingtaine d’années, la recherche sur la Source des paroles de Jésus (Q) s’emballe. Elle passionne les chercheurs du monde entier, car elle se trouve au carrefour de nombreux questionnements sur les origines du christianisme. Ce document aujourd’hui perdu, mais que l’on postule derrière les traditions communes aux évangiles de Matthieu et de Luc, nous restitue en effet la théologie et la pratique du mouvement de Jésus à un stade archaïque. Dans cet ouvrage collectif, douze spécialistes d’Europe, du Canada, des USA et du Japon exposent le résultat de leurs recherches et leurs interrogations. Pour la première fois, leurs travaux sont publiés en français. C’est dire que ce livre, fruit d’un programme de recherche à Lausanne et Genève, vient combler une lacune en langue française sur le sujet. Parmi les sujets abordés : Pourquoi s’intéresser à la Source ? Comment le texte de la Source a-t-il été reconstruit ? Sagesse et prophétie dans l’évangile des paroles Q ; La composition du document Q ; Réflexions socio-historiques sur les porteurs de la tradition et les destinataires de Q ; Les femmes dans les communautés et traditions de Q ; La Source Q et la Torah ; La réception de la Source dans l’évangile de Matthieu et dans l’évangile de Luc ; etc.

Over the last twenty years, research on the Source of sayings of Jesus (Q) has soared. It fascinates scholars all over the world because it stands at the junction of much questioning on the origins of Christianity. This document, although lost to us but still postulated against the canvas of traditions common to Matthew and Luke’s Gospels, does in fact reconstruct for us the theology and practices of the Jesus movement at its archaic stage. In this collected essays, twelve specialists from Europe, Canada, the USA and Japan set out the result of their research and questioning. Their works are published here in French for the first time. The fruits of a research programme in Lausanne and Geneva, this book therefore fills in a gap on the topic in the French language. Topics tackled include : Why this interest in the Source ? How was the text of the Source rebuilt ? Wisdom and prophecy in the ‘Q gospel’ ; Composition of the Q document ; Socio-historical reflections on the tradition holders and recipients of Q ; Women in the Q traditions and communities ; The Q Source and the Torah ; The reception of the Source in the Gospel of Matthew and the Gospel of Luke ; etc.

Collaborateurs/contributors: Frédéric Amsler, Andreas Dettwiler, Christoph Heil, John S. Kloppenborg, Amy-Jill Levine, Ulrich Luz, Daniel Marguerat, Migaku Sato, Jacques Schlosser, Thomas Schmeller, Jens Schröter, Joseph Verheyden

L’aube du christianisme
(Le Monde de la Bible 60), Paris-Genève, Bayard-Labor et Fides, 2008, 534 p.

L’aube du christianisme

Dans ce livre de 534 pages, Daniel Marguerat a réuni dix-huit textes consacrés à l’aube du christianisme, jusqu’aux années 90 de notre ère. Dans cette phase où tout se met en place, le christianisme n’est pas encore une religion autonome, mais le processus est lancé avec les premiers écrits qui fixent la mémoire chrétienne. Les étapes majeures de ce processus encore mystérieux sont présentés. L’auteur dresse un portrait du Jésus de l’histoire, et montre comment la mémoire chrétienne s’articule à la théologie et à la foi. Une approche peu habituelle de l’apôtre Paul, liée à son vécu spirituel et à son génie d’innovation, donne accès à ce grand personnage. On observe ensuite comment Marc et Matthieu mettent en intrigue l’événement chrétien pour se démarquer du monde juif. Enfin, l’oeuvre de Luc est analysée comme un processus de fusion entre l’histoire d’Israël et l’universalité romaine.

In this book of 534 pages, Daniel Marguerat has gathered together eighteen texts devoted to the dawn of Christianity up to the nineties of our era. In this period where everything is taking shape, Christianity is not an autonomous religion yet, but the process has been launched with the first writings setting down early Christian memories. The major stages of this still mysterious process are presented. The author draws up a portrait of the Jesus of history and shows how Christian memories are connected to theology and faith. A fresh approach of the apostle Paul, bound to his spiritual life and his genius for innovation, leads to this great figure. Subsequently, the author examines the way Mark and Matthew bring the Christian events into play to distance them from the Jewish world. Finally, the work of Luke is analysed as a process of fusion between the history of Israel and Roman universalism.

Dieu est-il violent ?
D. Marguerat, éd., Paris, Bayard, 2008, 240 p.
(épuisé)

Dieu est-il violent ?

Que faire des violences de Dieu ? Comment comprendre certains textes de la Bible et du Coran où Dieu menace, juge, frappe, punit, écrase ? Devant les ravages, aujourd’hui, de la violence religieuse, la pudeur théologique ou les stratégies d’évitement ne sont plus de mise. Ce livre ne se contente donc pas de dénoncer l’usage violent des convictions religieuses ; il affronte la violence même des textes sacrés. Chaque collaborateur du livre a pris le parti de regarder en face ces textes ténébreux où la Bible – Ancien et Nouveau Testament confondus – et le Coran attribuent à Dieu des gestes et des paroles violentes. Chaque co-auteur s’avance avec sa propre compétence : psychologue, bibliste, écrivain, éthicien, théologien et spécialiste des sectes donnent à cette approche interdisciplinaire son originalité et sa valeur.

What does one make of God’s violent acts? How does one understand certain texts of the Bible and the Koran where God threatens, judges, strikes, punishes or crushes? Facing the havoc of today’s religious violence, neither theological decency nor avoidance strategies are appropriate any more. This book does not content itself to denounce the violent use of religious convictions; it confronts the very violence of the sacred texts. Each contributor to the book is pledged to look squarely at those obscure passages where the Bible – Old and New Testament taken together – and the Koran hold God responsible for acts and words of violence. Each co-author approaches the task with his or her competency as : psychologist, Bible scholar, writer, ethician, theologian or specialist in sects. They endow this interdisciplinary approach with originality and value.

Collaborateurs/Contributors : Raphaël Aubert, Ghaleb Bencheikh, Jean-Daniel Causse, François Dermange, Shafique Keshavjee, Jean-François Mayer, Daniel Marguerat, Thomas Römer, Myriam Vaucher.

Les Actes des apôtres (1-12)
(Commentaire du Nouveau Testament 5a), Genève, Labor et Fides, 2007, 446 p.

Les Actes des apôtres (1-12)

Le livre des Actes des apôtres est le seul document ancien qui nous rapporte les débuts du mouvement de Jésus et la carrière fulgurante de l’apôtre Paul. Il s’interroge sur les origines du christianisme et sur les raisons de la rupture entre chrétiens et juifs. Le commentaire de Daniel Marguerat présente une explication de sa première partie (Ac 1-12), dans une nouvelle traduction. Outre une exégèse détaillée du texte, on trouvera ici trouvera une mine de renseignements historiques, de nombreuses références aux textes anciens (juifs et gréco-romains), une lecture théologique forte et des pistes de réflexion sur le texte. Ce commentaire scientifique s’inscrit dans les débat les plus récents sur l’oeuvre de Luc ; il comble une lacune dans l’exégèse francophone.

The book of Acts is the sole antiquity document reporting on the beginnings of the Jesus movement and the apostle Paul’s missionary career. The book questions itself on Christianity’s origins and on reasons for the break between Christians and Jews. In his first volume (Acts 1-12), Daniel Marguerat’s commentary presents a thorough explanation of these chapters with a new translation. In addition to a detailed analysis of the text, a wealth of historical information, numerous references to ancient texts (Jewish and Graeco-Roman), a solid theological interpretation and avenues of reflexion on the text will also be found. This commentary takes its place among the most recent discussions on the works of Luke.

Gli Atti degli apostoli. 1. (1–12) (Testi e commenti), Bologna, Dehoniane, 2011, 509 p.

Parlons argent

D. Marguerat, éd., (Essais bibliques 39), Genève, Labor et Fides, 2006, 140 p.

Parlons argent

Parler d’argent, c’est briser un tabou. Le secret commence à être levé: aujourd’hui, on dévoile les salaires des partons. Mais que dire du rapport trouble et profond que nous entretenons avec lui ? Symbole de réussite, l’argent garde un pouvoir de fascination inégalé. Il faut parler de son pouvoir, de ses promesses, de ses mécanismes, de son attrait. De quel besoin de sécurité est-il le refuge ? Sait-on que Jésus a tenu, sur l’argent, des propos étonnamment lucides et modernes ?
Dans ce livre, issu d’un séminaire dirigé par Daniel Marguerat, psychologue, économiste, éthicien, bibliste et théologiens partagent leurs regards pour que nous en sachions plus. Ils nous invitent à une véritable spiritualité de l’argent.

Talking about money is breaking a taboo. The secret begins to be unveiled; indeed the bosses’ salaries are revealed nowadays. But what can one say about the profoundly ambiguous relationship that we have with money ? Perceived as a symbol of success, it exerts a great fascination over us, which is matchless. We have to talk about its power, its promises, its mechanisms and its attractions. What need of security is behind our wish for money ? Do we know that Jesus said things about money, things that were surprisingly clear and modern?
In this book, based on a seminar taught by Daniel Marguerat, psychologists, economists, specialists in ethics and the Bible and theologians express their views in order for us to know more. They invite us to a true spirituality of money.

Collaborateurs / Contributors : Nicoleta Acatrinei, Alexander Bergmann, Luciano Manicardi, Daniel Marguerat, Félix Moser, Denis Müller, Olivier Spinnler

Paul, une théologie en construction
A. Dettwiler, J.-D. Kaestli et D. Marguerat, éds (Le Monde de la Bible 51), Genève, Labor et Fides, 2004, 493 p.

Paul, une théologie en construction ?

L’apôtre Paul est au centre d’une intense interrogation aujourd’hui. Quel fut son rapport au judaïsme? Que sait-il de Jésus? Comment s’est construite sa théologie, d’une épître à l’autre? Dix-huit biblistes suisses, français, italiens, allemands et américains ont été invités à explorer la question. Leurs analyses sont précises, rigoureuses et documentées. On trouvera ici une synthèse unique en français des plus récentes avancées de la recherche paulinienne. Après l’introduction, sept chapitres: Etat de la recherche; Paul avant Paul; Une écriture en mouvement; La Loi; Le centre de la théologie paulinienne; Paul l’apôtre; Paul après Paul.

Today, the apostle Paul is at the center of a heated debate. What was his relationship to Judaism ? What did he know of Jesus? How was his theology built, from a letter to another ? Eighteen internationally renowned biblical scholars were invited to explore these questions. Their analyses are precise, rigorous and well read. In this book, one will find a synthesis in French of the most recent developments of Pauline research. After the introduction, seven chapters make up the bulk of this monograph : History of research ; Paul before Paul ; a dynamic writing process ; the Law ; the center of Pauline theology ; Paul the apostle ; Paul after Paul.

Collaborateurs / Contributors: Jean-Noël Aletti, Giuseppe Barbaglio, Elian Cuvillier, Andreas Dettwiler, Karl P. Donfried, James D.G. Dunn, Neil Elliott, Daniel Gerber, Jean-Pierre Lémonon, Daniel Marguerat, Philippe Nicolet, Romano Penna, Michel Quesnel, Rainer Riesner, Udo Schnelle, Samuel Vollenweider, François Vouga, Jean Zumstein

Mourir…et après ? Questions de vie
D. Marguerat et D. Müller, éds (Religions en perspective 17), Genève, Labor et Fides, 2004, 108 p.

Mourir…et après ? Questions de vie

Deviner ce qu’il y a « après la mort « est une envie vieille comme l’humanité. Les réponses foisonnent : « Livre des morts » dans l’Égypte ancienne, immortalité de l’âme, résurrection, réincarnation… Que dire des mystères de l’après-mort ? Que révèlent les représentations religieuses de notre rapport à la mort: peur, fascination, délivrance ? Ce livre invite un historien des religions (Youri Volokhine), deux philosophes (Armand Abécassis et Michel Cornu) et trois théologiens (Christian Duquoc, Daniel Marguerat et Denis Müller) à se pencher sur ces questions. Il se pourrait qu’elles offrent avant tout un sens à donner à la vie.

To guess what happens « after death » is a thriving as old as humanity itself. The answers are numerous : « Book of the Dead » in Ancient Egypt, immortal souls, resurrection, reincarnation. How can on talk about the mysteries of after death ? What is revealed in our religious interpretations of our relationship with death : fear, fascination, release ? This book asks a historian of religions (Youri Volokhine), two philosophers (Armand Abécassis and Michel Cornu), and three theologians (Christian Duquoc, Daniel Marguerat and Denis Müller) to explore these questions. It might well be that, before anything else, they are a way of giving meaning to life.

Contributeurs/contributors : Armand Abécassis, Michel Cornu, Christian Duquoc, Daniel Marguerat, Denis Müller, Youri Volokhine.

Raconter, interpréter, annoncer
E. Steffek et Y. Bourquin, éds (Le Monde de la Bible 47), Genève, Labor et Fides, 2003, 380 p.

Raconter, interpréter, annoncer

Ce recueil d’articles est offert à Daniel Marguerat pour son soixantième anniversaire. Il rassemble les contributions de 31 exégètes explorant les thématiques que le professeur Marguerat aborde régulièrement dans ses travaux. Certaines études se situent dans le cadre de l’exégèse historico-critique, d’autres partent de l’analyse narrative, ouvrant une voie vers la théologie du récit ; d’autres enfin sont au confluent des deux méthodes et cherchent à les articuler d’une manière novatrice.

This anthology of articles is offered to Daniel Marguerat for his 60th birthday. It collects the work of 31 exegetes who explore the issues that Prof. Marguerat regularly touches on in his work. Some studies use historico-critical methods, others base themselves on narrative criticism and open the way for a theology of story. Still others merge the two methods and try to connect them in new, innovative ways.

Parmi les conrtibuteurs/Among the contributors : Jean-Noël Aletti, Loveday Alexander, François Bovon, Camille Focant, Pierre Gibert, Michel Gourgues, Odette Mainville, Jacques Schlosser, Gerd Theissen, Christopher Tuckett, François Vouga. Jean Zumstein, etc.

La Bible en récits. L’exégèse biblique à l’heure du lecteur
D. Marguerat, éd. (Le Monde de la Bible 48), Genève, Labor et Fides, 2003, 2e éd. 2004, 461 p.

La Bible en récits. L'exégèse biblique à l'heure du lecteur

Cet ouvrage fait un premier bilan de l’analyse narrative. Il présente les résultats du Colloque international d’analyse narrative de la Bible (Lausanne, mars 2002). Cinq exégètes et théologiens dressent le bilan des enjeux et des acquis de l’analyse narrative (Daniel Marguerat, Jean-Louis Ska, R. Alan Cuplepper, Pierre Bühler, Élisabeth Parmentier). L’ouvrage consacre ensuite six chapitres à des thèmes particuliers : histoire et fiction, le narrateur, commencer un évangile, discours et récit, etc. Textes étudiés : Ancien Testament, Nouveau Testament, littérature extra-canonique. L’articulation avec d’autres lectures fait l’objet d’une grande attention. Pas moins de 28 chercheurs ont apporté leur contribution à cet ouvrage.

This work presents a first evaluation of narrative criticism. It describes the results of the international meeting of biblical narrative criticism (Lausanne, Switzerland, March 2002). Five exegetes and theologians assess the issues related to narrative criticism and its achievements (Daniel Marguerat, Jean-Louis Ska, R. Alan Culpepper, Pierre Bühler, Élisabeth Parmentier). The book then devotes six chapters to particular themes : history and fiction, the narrator, how to start a gospel, discourse and story, etc. Texts under scrutiny : Old Testament, New Testament, extra-canonical literature. The connection with other readings is carefully scrutinized. Not less than 28 scholars have contributed to this work.

Quand la Bible se raconte
D. Marguerat, éd. (Lire la Bible 134), Paris, Cerf, 2003, 211 p.

Quand la Bible se raconte

Qu’il soit romancier ou écrivain biblique, tout conteur utilise les mêmes outils : il construit une intrigue, il tisse un réseau de personnages, il induit un système de valeurs, il sollicite l’imaginaire du lecteur et le fait voyager dans l’espace et dans le temps. Dans ce livre agréable et accessible, sept biblistes, réunis par Daniel Marguerat, présentent des « travaux pratiques » d’analyse narrative appliquée à la Bible. Chacun a choisi un texte de l’Ancien ou du Nouveau Testament pour déployer sa démarche et mettre en lumière les résultats de cette nouvelle approcheCar la Bible est un immense trésor d’histoires racontées. De la Genèse à l’Apocalypse, chaque récit déploie un monde que le lecteur est invité à habiter.

Whether a novelist or a biblical writer, every story-teller uses the same tools : they build a plot, weave a web of characters, endorse a value-system, address the readers’ imagination and has them travel in space and time. In this agreeable and accessible book, seven biblical scholars, united by Daniel Marguerat, present practical examples of narrative criticism applied to the Bible. Each has chosen a text of the Old or New Testament so that they apply their method and highlight the results of this new approach.Indeed, the Bible is a wonderful treasure of told stories. From Genesis to Revelation, each narrative unfolds a world in which the reader is invited to live.

Collaborateurs/Contributors : Corina Combet-Galland, Elian Cuvillier, Daniel Marguerat, Sophie Reymond, Jean-Louis Ska, André Wénin, Jean Zumstein

Résurrection. L’après-mort dans le monde ancien et le Nouveau Testament
O. Mainville et D. Marguerat, éds (Le Monde de la Bible 45), Genève – Montréal, Labor et Fides – Mediaspaul, 2001, 338 p.

Résurrection. L'après-mort dans le monde ancien et le Nouveau Testament

Comment poser la question de l’après-mort ? Né d’une collaboration entre 15 biblistes suisses, français et canadiens, cet ouvrage questionne dans une nouvelle perspective les textes du Nouveau Testament, mais aussi les témoignages du monde ancien, pour dégager la courbe évolutive du thème. Tour à tour sont examinés le langage résurrectionnel, l’historicité des visions pascales, l’enjeu théologique des apparitions du Ressuscité, le concept de vie éternelle, la résurrection à l’oeuvre dans l’histoire. Le livre est destiné à toute personne intéressée par un questionnement exigeant sur les fondements de la foi de Pâques.

How can one consider the issue of life after death ? Conceived through the cooperation of 15 Swiss, French and Canadian biblical scholars, this book questions in a new perspective the texts of the New Testament as well as other Ancient texts to establish the evolution of this issue. In turn, several themes are analyzed : resurrection language, the historical value of Easter visions, the theological importance of the appearances of the Resurrected, the concept of eternal life, and resurrection as it appears in history. This book is written for every person interested in a rigorous examination of the foundations of Easter faith.

Collaborateurs/Contributors : Marie-Françoise Baslez, Corina Combet-Galland, Elian Cuvillier, Andreas Dettwiler, Alain Gignac, Michel Gourgues, Christian Grappe, Lourik Karkajian, Odette Mainville, Daniel Marguerat, Jean-Pierre Michaud, André Myre, Jacques Schlosser, Jean Zumstein.

Résurrection. Une histoire de vie
Poliez-le-Grand, Moulin, 2001, 2e éd. 2003, 3e éd. 2010, 98 p.
(épuisé)

Résurrection. Une histoire de vie

Pour dire la résurrection, celle de Jésus, et celle des êtres humains, le NT utilise plusieurs langages : celui de l’éveil, celui de l’exaltation, et celui de la vie. Cependant, malgré cette profusion de langages, le NT reste particulièrement sobre sur les modalités de la résurrection.
Ce livre explore les différentes pistes qui, au fil des pages du NT, nous offrent de lever un coin du voile, pour nous aider à appréhender ce mystère. Il souligne aussi tout ce que le NT ne dit pas au sujet de la résurrection, et nous invite par là à être réservés dans nos représentations de l’après-vie.

To convey the message of the resurrection, that of Jesus and that of human beings, the NT uses several expressions : the language of awakening, the language of exaltation, and the language of life. However, despite this abundance of expressions, the NT is particularly sober when it comes to the modes of resurrection. This book explores different trails, helping us to unveil the mystery of the resurrection as we leaf through the text of the NT. It also underlines what the NT does not say about resurrection. In doing so, it invites us to be cautious in our after-life representation

Risurrezione. Un percorso de vita (Piccola collana moderna 99), Torino, Claudiana, 2003

La première histoire du christianisme (Les Actes des apôtres)
(Lectio divina 180), Paris-Genève, Cerf-Labor et Fides, 1999, 2e éd. mise à jour 2003, 466 p.La première histoire du christianisme (Les Actes des apôtres)

Cette étude sur les Actes des apôtres s’interroge sur les motivations théologiques et sur les procédés d’écriture qui gouvernent le récit de l’auteur à Théophile. Luc est un narrateur, pas un systématicien. Son projet historiographique est donc à découvrir là où il se donne, au coeur même du récit qu’il déploie. Le recours aux outils de l’analyse narrative se combine avec la critique historique, en vue de mettre à jour le travail de Luc écrivain, historien et théologien.

This study about Acts concerns itself with the writing processes and theological motivations which dominate the narrative dedicated to Theophilus. As narrator, Luke is not a systematician. Thus we need to discover his historiographic goal as it is given – in the heart of the narrative he is unfolding. Use of narrative criticism is combined with historical criticism to cast light on Luke’s work as writer, historian and theologian.

La prima storia del cristianesimo, Roma, San Paolo, 2002
A primeira historia do cristianismo. Os Atos dos Apostolos (Biblica Loyola 35), Sao Paulo, Paulus/Loyola, 2003
Tarikh Al Masiheya, Dar El Thaqafa, Maison de la Communication, 2009
The First Christian Historian. Writing the Acts of the Apostles (SNTS.MS 121), Cambridge, Cambridge University Press, 2002, 2e éd. 2004 paperback
Lukas, der erste christliche Historiker. Eine Studie zur Apostelgeschichte (AThANT 92), Zürich, TVZ, 2011, 422 p.

Intertextualités. La Bible en échos
D. Marguerat et A. Curtis, éds (Le Monde de la Bible 40), Genève, Labor et Fides, 2000, 322 p.

Intertextualités. La Bible en échos

Les phénomènes d’intertextualité dans la Bible ont été jusqu’ici exploités dans l’exégèse suivant une procédure classique (identification des citations) ; la linguistique moderne nous offre aujourd’hui de nouveaux outils. Les contributions de ce livre collectif ont pour ambition de mettre à jour les multiples relations qui se nouent entre les différents textes, bibliques ou apocryphes. On (re)découvre que le texte biblique vit de relectures d’autres textes, en vue de dire leur pertinence pour le présent. La coopération du lecteur dans ce cheminement intertextuel apparaît déterminante.

Until now, exegesis has been using intertextual phenomena in the Bible in a classical manner to identify quotations; today, modern linguistics offers us new tools. Contributions in these collective essays claim to mine the numerous relations established between texts, biblical or apocryphal. Today, one (re)discovers how the biblical text rereads other texts, reinterpreting them and giving them a new meaning. The co-operation of the reader in this intertextual work appears to be of first importance.

Collaborateurs/Contributors : Loveday Alexander, George Brooke, Adrian Curtis, Jean-Daniel Kaestli, Daniel Marguerat, Thomas Römer, etc.

Jésus de Nazareth. Nouvelles approches d’une énigme
D. Marguerat, E. Norelli et J.-M. Poffet, éds (Le Monde de la Bible 38), Genève, Labor et Fides, 1998, 2e éd. 2003, 612 p.

Jésus de Nazareth. Nouvelles approches d'une énigme

Chercheurs européens et américains développent ici les aspects récents de la recherche sur le Jésus de l’histoire. Cette recherche connaît de nouvelles orientations impulsées par l’application de méthodes venues d’autres horizons : sociologie du judaïsme ancien, étude socio-historique des cultures méditerranéennes au tournant de l’ère chrétienne, exploitation de la littérature apocryphe, etc. Les auteurs reprennent ici à nouveaux frais le « dossier Jésus », revisitent son rapport au judaïsme, sondent le cœur de sa théologie, mesurent l’impact qu’ont laissé son agir et son message.

In this work, American and European scholars contribute to develop aspects of the most recent research on the historical Jesus. This research encounters new orientations coming from methods from other fields of studies, including ancient Judaism, sociology, historical and sociological studies of Mediterranean cultures at the turn of the Christian era, interest in apocryphal literature, etc. The authors start anew with the « Jesus file », revisiting his link with Judaism, going in depth in his theology, measuring the impact of his message and action.

Collaborateurs/Contributors : Elian Cuvillier, Vittorio Fusco, John Kloppenborg, Daniel Marguerat, Charles Perrot, Ed P. Sanders, Gerd Theissen, Jean Zumstein, etc.

L’homme qui venait de Nazareth. Ce qu’on peut aujourd’hui savoir de Jésus
Ed. du Moulin, Poliez-le-Grand, 1990, 4e éd. 2001, 123 p.
(épuisé)L'homme qui venait de Nazareth. Ce qu'on peut aujourd'hui savoir de Jésus

La figure du Jésus de l’histoire suscite depuis ces dernières années un vif intérêt auprès du grand public. Avec une rigueur comparable à celle d’un ouvrage scientifique, ce petit livre reprend, récapitule, et interroge les résultats récents de la recherche historique sur l’homme de Nazareth.

In recent years, a strong interest in the figure of the historical Jesus has arisen among the general public. Showing a rigor comparable with the scientific community, this little book summarizes and questions recent results of the historical quest for the man from Nazareth.

El hombre que vino de Nazaret. Lo que hoy se puede saber sobre Jesus (Biblia Actualidad 2), Rubi, Gayata, 1996
Clovek z Nazaretu. Co dnes vlastne vime o Jezisovi, Trebrenice, Mlyn, 1996
L’home que venia de Natzaret. El que avui podem saber de Jesus, Editorial Claret, Barcelona, 2000
L’uomo che veniva da Nazareth. Che cosa si può sapere oggi su Gesù (Piccola collana moderna. Serie biblica 111), Torino, Claudiana, 2005
Der Mann aus Nazareth. Was wir heute von Jesus wissen können, TVZ, Zürich, 2004
El Rajoul El Naserii, Maza Naerf aan Yasoua El Yawem, Dar El Thaqafa, Maison de la Communication, 2007