Sérieux comme LinkedIn

Quel beau voisinage!

Non loin de Google se trouve le siège du réseau social le moins rigolo de l’Ouest, LinkedIn. Un site utilisé pour chercher du travail et avoir son CV à jour, le plus souvent. Or, il propose bien davantage. Christina Allen, director product management, nous a présenté de jolis outils destinés aux alumni. Ils permettent de savoir qui ils sont, où ils se trouvent, dans quel domaine professionnel, etc.

En tant qu’entreprise, nous pouvons récupérer la main sur la page automatique de notre institution, via les outils d’administration. Notre interlocutrice a mentionné l’ouverture prochaine de « pages » LinkedIn façon Facebook, pour les hautes écoles en tant que telles (et non en tant qu’employeurs). Quand ? Mystère, car la société californienne est cotée en Bourse…

Au chapitre des filons inexploités, signalons les statistiques de fréquentation, un laboratoire de nouveautés en test, un « resume builder » qui transforme un profil en CV à moitié en anglais) et des groupes de discussion pour les personnes qui s’occupent des alumni dans les hautes écoles.

Un écureuil chez LinkedIn

Nous avons également rencontré l’équipe de localisation, c’est à dire de linguistes chargés de traduire LinkedIn dans 16 langues. J’ai désormais un contact avec Maëlla Buet, qui peut nous aider pour nos demandes. Par exemple, dans le moteur de recherche de LinkedIn, on trouve l’UNIL, dans les entreprises, sous « université de lausanne » et « university of lausanne », mais pas « universität lausanne » ou « università di losanna ». Bug signalé et pris en charge!

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.