Les images du numérique (colloque)

Je participe au colloque « Les images du numérique. Histoire et future des images produites par ordinateurs » organisé les 16 et 17 novembre 2015 à Paris par EnsadLab (cycle de recherche de l’EnsAD), programme Spatial Media/Hist3D, avec le soutien du Labex ICCA et de l’IRCAV

ColloqueIN_AfficheetProgramme_281015UPDATE 14.11.15 : en raison des événements du 13 novembre à Paris, le colloque est annulé et reporté à une date ultérieure.

 

Le réalisme de la couleur

L’artiste suédoise Sanna Dullaway s’est fait une réputation sur Flickr et sur la toile en proposant un travail de colorisation de photographies noir et blanc. Ayant débuté à Stockholm en proposant ses services aux particuliers qui souhaitaient restaurer et mettre en couleur leurs portraits de famille, le succès s’est présenté au moment où elle a effectué le même exercice avec des images historiques.

Lire la suite

De la boxe au catch [comics8]

Si les couvertures et les splash pages des comic books partagent de nombreux traits avec les poses des boxeurs, la bande dessinée va toutefois produire une triple rupture par rapport à ces modes de représentation du combattant à mains nues.

  • Tout d’abord, les conventions dessinées permettent d’ajouter du mouvement dans la fixité classique des photographies de combats. Les trajectoires, la vitesse et la force des coups de poing sont données à voir par des signes conventionnels non-figuratifs, éléments absents des mises en image classiques de la boxe.
  • D’autre part, les superhéros transgressent rapidement le seul recours aux poings, pour assener leurs arguments à coups de pieds, coudes, genoux et tête. Les représentations s’inclinent alors vers celles existantes dans le monde de la lutte professionnelle et amateur, telle que figurée notamment dans les manuels illustrés.

Lire la suite

Foire d’empoigne [comics7]

En lien étroit avec les représentations des hommes forts des foires et des vaudevilles, la figuration photographique des boxeurs constitue également une source forte d’inspiration de la bande dessinée américaine.

James John Corbett (1866-1933), 13 février 1893, Chicago, Morrison – Library of Congress, USA

Lire la suite

Du briseur de chaîne à l’haltérophile [comics6]

Je poursuis ma réflexion sur l' »invention » de la mise en image des superhéros de l’âge d’or (1938-1945). Les héritages forains et sportifs se remarquent dès le premier superhéros, Superman, en particulier par sa proximité visuelle avec les représentations du briseur de chaîne et de l’haltérophile. Lire la suite

La perfomance physique [comics5]

En parcourant des comic books parus entre 1938 et 1945, on découvre que le genre superhéroïque naît en effet dans les interstices d’une culture populaire plus large, qui s’appuie notamment sur d’autres traditions de lectures et de récits en images. Dime novel, pulp magazines, comic strips, serial et B-movies sont alors les médias de divertissement qui ont contribué à éduquer les publics à la fiction et aux récits d’aventure. Même s’il peut être tentant de donner des origines lointaines (par exemple chez les dieux et demi-dieux des récits de l’Antiquité) et donc d’une certaine façon plus prestigieuses aux superhéros, le modèle prend forme et acquiert véritablement ses caractéristiques modernes dans le contexte de production bien spécifique de l’Amérique d’avant-guerre. En particulier dans le contexte d’une culture du divertissement de masse organisée autour de prestations extraordinaires et de performances physiques. Lire la suite

Les superhéros et la reprise des traditions de lecture populaires [comics3]

Libéré de son statut subalterne par rapport à la presse et ses canaux de syndication, la bande-dessinée va se décliner en genres, dont certains hérités de traditions de lectures populaires antérieures (dime novels, pulp magazines, comic strips) et d’autres spécifiques au nouveau support. Le rythme de création des comics books à la fin des années 1930 ne peut être atteint que par des formes de simplification des traits et de standardisation des récits, mais aussi par le réinvestissement de contenus préexistants. Lire la suite

Un nouveau héros pour un nouveau support [comics2]

Aux Etats-Unis, la bande-dessinée naît sous la forme des comic strips à la fin du 19ème siècle. Il s’agit de brèves historiettes, souvent de type humoristique, publiées dans la presse quotidienne et dominicale, et narrant les aventures de personnages bigarrés. Ce n’est qu’au milieu des années 1930 qu’un support autonome fait son apparition : le comic book.

Action Comics n°1, juin 1938, DC Comics

Lire la suite

Héritages forains et sportifs dans l’iconographie des superhéros de l’âge d’ôr [comics1]

Je débute l’analyse d’un corpus de comic books des années 1938 à 1945 sous l’angle des héritages forains et sportifs dans la mise en image des personnages de superhéros.

Lou Ferrigno joue le Hulk dans la série télévisée The Incredible Hulk (CBS, 1977-1982, 82 épisodes)

Lire la suite