Nouvelles technologies et sécurité

Vient de paraître

Security Dialogue, volume 46, numéro 4, août 2015
Special issue « Questioning security devices: Performativity, resistance, politics ».

J’y contribue avec mon collègue Samuel Tanner de l’Université de Montréal à interroger les dispositifs technologiques embarqués, tels que les caméras corporelles et les téléphones intelligents, mis au service du travail policier.

F1.medium

Les approches « multi-site » en ethnographie du travail

APPEL A COMMUNICATIONS
Les approches « multi-site » en ethnographie du travail : circulation et combinaison des sites de recherche

(Panel du Congrès 2015 de la Société Suisse de Sociologie, Université de Lausanne, Lausanne, 3-5 juin 2015)

sss_2015Face aux dynamiques collectives qui prennent place dans des contextes de travail modernisés perçus comme « individualisés », la recherche sociologique est encouragée à revoir ses pratiques d’enquête. Afin d’analyser ces formes nouvelles (ou jusqu’alors restées invisibles) des liens sociaux au travail, il convient pour les chercheur·e·s ethnographes d’adopter une démarche en mouvement.

Lire la suite

Basculer dans le numérique

Je débute la lecture du nouveau livre de Sylvain Maresca, qu’il consacre aux mutations du métier de photographe à l’âge numérique.

publication-basculer-numerique-sylvain-maresc-L-nfbtYO

Sylvain Maresca, Basculer dans le numérique. Les mutations du métier de photographe, Rennes, PUR, collection « Le Sens social », 2014.

« Le numérique a touché de plein fouet les photographes professionnels en modifiant radicalement non seulement leurs outils, mais également leur manière de travailler. En l’espace de vingt ans, ils ont adopté l’informatique, complètement renouvelé leur matériel de prise de vue, modifié leurs façons de réaliser et surtout de finaliser, de transmettre leurs images, dans un contexte général marqué par l’essor d’Internet, source d’une circulation mondialisée des images. Difficile d’imaginer une transformation plus radicale d’un univers professionnel.

Ce livre explore les retombées sociales, culturelles, économiques de cette mutation technologique selon une approche délibérément ethnographique, émaillée de bout en bout par des plongées dans des cas singuliers et néanmoins représentatifs, par la restitution des propos de représentants divers de la profes- sion photographique, par des extraits d’articles ou d’interviews parus dans la presse, etc. Le mouvement a beau avoir été général, on découvre ainsi que les réactions des photographes ont été multiples, précoces ou tardives, enthou- siastes ou réticentes, convaincues ou dubitatives, révélant une fois de plus combien cette profession était hétérogène.

Au-delà de ce milieu professionnel particulier, cette enquête s’est attachée à établir des points de comparaison avec les incidences du numérique dans d’autres professions créatives : cinéma, composition musicale, montage son, graphisme. Ces parallèles inspirent une conclusion sur ce que les transforma- tions de ces professions pourraient bien annoncer dans le reste du monde du travail. » (Quatrième de couverture)

Accédez en ligne à :
L’introduction de l’ouvrage
La table des matières

 

Bulles sanglantes

www.angouleme.fr_img_pdf_a3_recto_verso.pdf-3f170Je suis intervenu jeudi 16 octobre 2014 à Angoulême dans le cadre du colloque « Bulles sanglantes » qui a interrogé la représentation du crime et des criminels dans la bande-dessinée. Organisée par la Faculté de Sciences humaines et arts de Poitiers, cette manifestation inaugure un cycle de colloques et de conférences consacré à l’image, sous un nouveau « Label images ». Bravo aux organisateurs et merci pour l’accueil.

Ville_3

Lire la suite