6.09.18

– Les bruits de la nuit romaine / Die Geräusche der römischen Nacht

Die römische Nacht hat viele Geräusche. Autos und Motorräder, Frauen und Männer die laut – sehr laut – diskutieren, schimpfen, singen, schreien, bis in die Puppen. Unter unserem Fenster ist eine Sammelstelle für verschiedene Abfälle, die Leute werfen mitten in der Nacht Flaschen und Anderes hinein, was natürlich sehr gut hörbar ist. Um Mitternacht kommt dann der Lastwagen und lehrt einige Container…

Offenbar ist der Schlaf der arbeitenden Bevölkerung weniger streng geschützt als in der Schweiz. Auf der anderen Seite, ist die gegenseitige Toleranz auch grösser – irgendwann gewöhnt man sich daran….

 

Salvini, di Maio et l’homme malade de l’Europe

L’Italie est-elle encore un était souverain ? Le vrai problème n’est par l’Union européenne, ni l’euro, mais le « spread » : la différence entre les taux d’intérêt sur la dette publique italienne par rapport à l’Allemagne. De ce point de vue, la situation de l’Italie ressemble à celle de l’empire Ottoman à la fin du XIXe siècle – les collègues contemporanéistes me corrigeront si je dis des bêtises – « l’homme malade de l’Europe », devenu une sorte de protectorat des pays créditeurs.

Le destin du gouvernement actuel ne sera pas dicté par la question des migrant-e-s, ni par celle de l’Europe, mais par les marché financiers internationaux. Comme dans le cas du dernier gouvernement de Silvio Berlusconi.

Après quoi un gouvernement « technique » – comme celui de Mario Monti en 2011 – devra essayer de combler les trous et reconstituer une confiance internationale. Ou bien, paradoxalement, un gouvernement de centre-gauche devra appliquer des politiques d’austérité pour redresser les finances publique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *