Articles récents

Dans les cuisines de la légion Prima Martia

Les fouilles sur le castrum de Mandeure ont, cette année encore, été riches en découvertes. Les recherches se sont concentrées sur un bâtiment de grande ampleur qui n’a pu être dégagé que sur une quinzaine de mètres de longueur. Sa situation au centre du camp romain tout comme l’agencement de ses pièces permettraient de l’interpréter comme les principia de la forteresse.
C’est tout d’abord une cuisine qui a été retrouvée. Sa batterie de céramiques et de verreries était encore présente. Une broche à viande, tout comme un mortier en marbre, y ont même été retrouvés. Pourquoi tout ceci? Le camp a été attaqué en 352 par les Alamans. L’empereur romain Constance II, ne supportant plus l’usurpateur Magnence, invite ce peuple germanique à rompre ses anciens traités avec Rome et les autorise à renverser son concurrent. Une des légions de Magnence, la legio Prima Martia qui occupait alors la province de Maxima Sequanorum et le camp de Mandeure, a subi d’importantes pertes et l’ensemble de leurs fortifications ont été mises à mal. La cuisine est scellée par les couches d’incendie liées à ces événements. Les militaires n’ont ainsi pu ni récupéré leur vaisselle, ni repoussé leurs assaillants. Cette cuisine était associée à une grande salle (salle de réception ?) dotée de riches peintures murales. Plusieurs observations nous permettent d’affirmer que les aménagements internes de ce bâtiment n’étaient pas achevés au moment de l’attaque. Si les recherches sur le terrain s’arrêtent, elles reprendront dans quelques années après le reddition de mon manuscrit de thèse. Et oui, il faudra attendre….un peu…

  1. Bonjour. Laisser une réponse