Curriculum

25.12.1938 Née à Cologne/Allemagne. De nationalité allemande et suisse.
Parents : Dr. Frithjof Schüßler, mathématicien, et Anita Schüßler, née Schwerdtfeger.

Scolarité

1945-1949 Ecole primaire à Bad-Kissingen et à Cologne (retard de la scolarisation en raison de la guerre).

1950-1959 « Gymnase » à Cologne. Neusprachliches Mädchengymnasium (« Gymnase de langues modernes pour jeunes filles ») Köln-Kalk.
Langues : anglais, français, latin.

1959 Baccalauréat. Avec le « grand latinum » (Großes Latinum).

1966 Baccalauréat supplémentaire en grec ancien (Graecum).
Schulkollegium des Regierungspräsidenten in Düsseldorf / Allemagne.

Etudes et carrière académique

1959-1964/5 Etudes : Romanistique, germanistique, philosophie. Université de Cologne et Université Sorbonne (Paris).

1961 Diplôme d’études françaises. 2e degré. Sorbonne (Paris).

Maîtres académiques principaux à la Sorbonne :

  • En littérature française : Antoine Adam et Pierre-Georges Castex.

1962 (été) Etudes de la langue et littérature espagnole.
Universidad internacional Menendez Pelayo / Santander (Espagne).
Certificado de suficiencia en lengua española.

1964 « Licence » (Staatsexamen) en romanistique et en germanistique.
Université de Cologne.
« Mémoire de licence » (Staatsarbeit) : Berührungspunkte zwischen der klassischen französischen Poetik und der Poetik Paul Valérys / Rapports entre la poétique française classique et la poétique de Paul Valéry. Mémoire bilingue.

Maîtres académiques principaux à l’Université de Cologne :

  • En romanistique : Fritz Schalk et Josef Piel
  • En germanistique : Wolfgang Binder et Josef Quint.

1964 (été) Etudes de la langue et de la littérature italienne.
Università per stranieri / Perugia (Italie).

1964/5 « Assistante diplômée » (wissenschaftliche Hilfskraft). Département de romanistique de l’Université de Cologne.

1965 « Licence » (Staatsexamen) en philosophie. Université de Cologne.

Maîtres académiques principaux en philosophie à l’Université de Cologne :

  • Karl-Heinz Volkmann-Schluck et Wolfgang Janke.

1965-1967 Boursière. Rédaction d’une thèse en philosophie. Département de philosophie de l’Université de Cologne.

1967-1968 « Assistante diplômée » (wissenschaftliche Hilfskraft). Département de philosophie de l’Université de Cologne.

Depuis 1968 Enseignement de la philosophie. Département de philosophie de l’Université de Cologne. (cf. la liste des enseignements).

1969 Doctorat en philosophie (selon le règlement des universités germanophones) :

  • Thèse : Die Auseinandersetzung des Idealismus und des Realismus in Fichtes Wissenschaftslehre (Wissenschaftslehre 1794/95 und Wissenschaftslehre 1804). (« La lutte entre idéalisme et réalisme dans la Doctrine de la science de Fichte. Doctrine de la science 1794/95 et Doctrine de la science 1804 »).
    Publiée chez V. Klostermann, Frankfurt a. M. / Allemagne, 1972 (cf. infra la liste des publications).
    « Directeur de thèse » (erster Referent) : Wolfgang Janke. « Codirecteur » (zweiter Referent) : Karl-Heinz Volkmann-Schluck.
  • Rigorosum (examens oraux) :
    Philosophie (branche principale), romanistique et germanistique (branches secondaires).

1969-1978 « Maître-assistante » (wissenschaftliche Assistentin). Département de philosophie de l’Université de Cologne. Poste associé à la chaire de philosophie générale (titulaire : Karl-Heinz Volkmann-Schluck, directeur des Archives Husserl à l’Université de Cologne).
Engagement dans la rédaction d’une thèse d’habilitation en philosophie.

1976 sqq Habilitation (selon le règlement des universités germanophones) :

  • Thèse : Die Grundlegung des Wissens in der Philosophie des Aristoteles und das Problem der Verselbständigung der Wissenschaften (« La fondation du savoir dans la philosophie d’Aristote et le problème de l’émancipation des sciences »).

1976 (juillet) – Dépôt de la thèse au Décanat de la Faculté des Lettres de l’Université de Cologne.
Commission :
Présidente : Elisabeth Ströcker, philosophe (épistémologie).
Membres : Karl-Heinz Volkmann-Schluck, philosophe (philosophie générale) ; Alfred Zimmermann, philosophe (philosophie médiévale et directeur du Thomasinstitut à l’Université de Cologne) ) ; Karl Bormann, philosophe (philosophie médiévale et ancienne) ; Robert Kassel, hélléniste ; Walter Groothoff, pédagogue.
Publication de la thèse sous la forme de deux livres :

  1. Philosophie und Wissenschaftspositivismus. Die mathematischen Grundsätze in Kants Kritik der reinen Vernunft und die Verselbständigung der Wissenschaften
  2. Aristoteles. Philosophie und Wissenschaft. Das Problem der Verselbständigung der Wissenschaften.
    V. Klostermann, Frankfurt a. M., 1979 et 1982 (cf. la liste des publications).

1978 (janvier) – Habilitationskolloquium (« Colloque d’habilitation ») à la Faculté des Lettres (Philosophische Fakultät) de l’Université de Cologne. Conférence et discussion.
Titre de la conférence : « Zur Geschichte des europäischen Nihilismus ». Publié en traduction italienne : « Storia del nichilismo europeo », Pàtron, Bologna 1984 (cf. infra la liste des publications).

Obtention de la venia legendi pour la philosophie en son intégralité (i.e. en toutes ses périodes).
Promotion en « privat-docente » (Privatdozentin).

Depuis 1978 Enseignement en tant que « privat-docente » (Vorlesungen, Seminare, Haupt- und Oberseminare / « cours ex cathedra, séminaires, séminaires 2e partie et séminaires postgrades ») au Département de philosophie de l’Université de Cologne (cf. infra la liste des enseignements).

Depuis 1978 Membre du Wissenschaftliches Prüfungsamt (« Bureau des examens académiques) de la Faculté des Lettres de l’Université de Cologne.

Depuis 1979 Chargée de cours (Lehrbeauftragte) au Philosophisches Seminar der Deutschen Sporthochschule Köln (« Section de philosophie de la Haute Ecole allemande des sports de Cologne »).

1981 (février) Nomination « professeure hors cadre » (außerplanmäßige Professorin) à l’Université de Cologne (attestant la maturité académique pour occuper une chaire).

Depuis 1981 Professeure ordinaire (ordentliche Professorin) à l’Université de Lausanne.
Chaire : « Philosophie contemporaine et moderne. Généalogie de la pensée occidentale. » (cf. la liste des enseignements).

2004 Médaille d’honneur de l’Université d’Évora (Portugal).

2004 Retraite.

2004 Généalogie de la pensée moderne. Festschrift / Volume d’hommage à Ingeborg Schüßler. Edité par Michael Esfeld et Jean-Marc Tetaz. Ontos-Verlag. Frankfurt a. M. / Lancaster, 2004.

Depuis 2004 « Professeure honoraire » de l’Université de Lausanne.

Professeure invitée

Hiver 1982/3 Département de philosophie de l’Université de Zurich.
4 h hebdomadaires (un cours ex cathedra 2 h et un séminaire 2 h hebdomadaires (cf. la liste des enseignements).

Hiver 1983/4 Département de philosophie de l’Université de Zurich.
4 h hebdomadaires (un cours ex cathedra 2 h et un séminaire 2e partie 2 h (cf. la liste des enseignements).

Hiver 1994/5 Section de philosophie de l’Université de Neuchâtel.
2 h hebdomadaires cours ex cathedra (cf. la liste des enseignements).

Eté 1995 Section de philosophie de la Haute Ecole Théologique de Lucerne.
2 h hebdomadaires cours ex cathedra (cf. la liste des enseignements).

Eté 1996 Département de philosophie de la Johannes-Gutenberg Universität de Mayence / Allemagne.
Cours intensif : 10 séances à 2h (cf. la liste des enseignements).

Août 1996 Universidad autónoma de Chapingo / Méjico.
Dirección (con los profesores Evandro Agazzi / Italia y Navarro Cordón / Madrid) del curso internacional de filosofía : « La tierra y lo sagrado », organizado por el profesor Héctor Guzmán Osorio, en colaboración con la Universidad autónoma de Méjico-City).
6 séances à 3 heures (une conférence suivie d’une discussion). En langue espagnole. (cf. la liste des enseignements).

Présidente d’enseignements postgrades

Hiver 1992/3 « Art et connaissance ».
3e cycle suisse romand en philosophie. En collaboration avec les professeurs Raphaël Célis (Université de Lausanne), André de Muralt (Université de Genève) et Eduard Marbach (Université de Berne).

Eté 1995 « Histoire et Avenir ».
Cours intensif des universités partenaires du programme ERASME Phénoménologie et herméneutique (PIC-94-CH-3010/08), cf. infra.
06.-08.04.1995, Université de Lausanne.

Hiver 1998/9 « Conceptions de la vérité dans la philosophie antique et dans les idéalismes modernes ».
3e cycle suisse romand en philosophie. En collaboration avec le professeur D. O’MEARA (Université de Fribourg).

Hiver 2001/2 « Conceptions du vivant et de la vie dans l’histoire de la philosophie et à l’époque contemporaine ».
3e cycle suisse romand en philosophie. En collaboration avec les professeur(e)s Raphaël Célis (Université de Lausanne), Roberta de Montecelli (Université de Genève), Ada Neschke (Université de Lausanne), Dominic O’Meara (Université de Fribourg).

Coordinatrice de programmes ERASME

1993-1996 Programme ERASME « Phénoménologie et herméneutique » (93/96 PIC CH- 3010/08). 14 universités européennes : Essex – Fribourg en Br. – Innsbruck Lausanne – Louvain – Madrid – Nice – Padoue – Paris / Nanterre – Rome – Tubingue – Wuppertal – Vienne – Venise.

1995-1996 Programme ERASME « Philosophie générale » (PIC D-1089/17). 5 universités européennes (toutes les facultés) : Mayence – Dijon – Bologne – Innsbruck – Lausanne.

Organisation de colloques et de congrès

Hiver 1992/3 Direction de 2 colloques internationaux (en rapport avec le 3e cycle « Art et Connaissance », cf. supra) :

  • « La réévaluation de l’art dans l’Idéalisme allemand ».
    19-20.12.1992. Les Louverains / Les Genevay-sur-Coffrane (Canton de Neuchâtel).
  • « Le statut de l’art dans les mouvements phénoménologiques ».
    (En codirection avec le professeur Raphaël Célis).
    27.-28.02.1993. Crêt-Bérard / Puidoux (Canton de Vaud).

Eté 1994 Direction du colloque international : « Phénoménologie et herméneutique. Enjeux et actualité ».
22.–25.04.1994, Université de Lausanne.
Organisé à l’occasion de la rencontre annuelle des directeurs du programme ERASME Phénoménologie et Herméneutique (93/96 PIC CH-3010/08) (cf. supra).

Août 1994 Vice-présidence du XXVe Congrès international de l’ASPLF (Association des sociétés de philosophie de langue française) : « La Nature ». 25-28.08 1994. Université de Lausanne. Présidence : Prof. Daniel Schulthess (Université de Neuchâtel).

Hiver 1999 Direction du colloque international : « Conceptions de la vérité dans les idéalismes et postidéalismes modernes » (en rapport avec le 3e cycle 1998/99, cf. supra).
06-07.02.1999. Crêt-Bérard / Canton de Vaud.

Octobre 1999 Présidente du IVe congrès international de la Société d’études kantiennes de langue française : « Philosophie, science et éthique dans l’oeuvre tardive de Kant ».
21-24.10.1999, Université de Lausanne.

Hiver 2001/2 Direction du colloque international : « Conceptions du vivant et de la vie aux Temps modernes et à l’époque contemporaine ». (en rapport avec le 3e cycle suisse romand del’hiver 2001/02, cf. supra). En collaboration avec les professeur(e)s Raphaël Célis (Lausanne) et Roberta de Montecelli (Genève).
31.01-02.02.2002. Université de Lausanne

Eté 2004 Direction du colloque international : « La 2e oeuvre principale de Martin Heidegger : Beiträge zur Philosophie (Vom Ereignis). Interprétation et traduction. » / « Apports à la philosophie. (De l’appropriement) ».
En collaboration avec le Forum international d’Evora pour la traduction des oeuvres de M. Heidegger.
20-22 mai 2004. Université de Lausanne.

Fonctions

1) Fonctions au niveau de l’administration académique

1981-2001 Membre de la Commission de recours de la Faculté des lettres / Université de Lausanne.

1984-1991 Membre de la Commission du statut professionnel de la Faculté des lettres / Université de Lausanne.

1989-1991 Présidente de la section de philosophie / Université de Lausanne.

1991-2004 Vice-présidente du Collège des professeurs de philosophie de Suisse romande (Genève-Lausanne-Neuchâtel-Fribourg-Berne).

1995-2004 Présidente du Comité scientifique du 3e cycle en philosophie des Universités Suisse romande (y compris Berne et Bâle).

1995-1998 Présidente de la section de philosophie / Université de Lausanne.

2002-2004 Présidente de la section de philosophie de l’Université de Lausanne.

2) Fonctions au niveau des sociétés de philosophie

Depuis 1988 Membre fondateur et vice-présidente (représentant la Suisse) de la Société d’études kantiennes de langue française (Dijon).

1993-2004 Présidente du groupe vaudois de la Société romande de philosophie

2002-2004 Membre du comité de la Société suisse de philosophie.

2002-2006 Présidente du Forum international d’Évora pour la traduction des œuvres de Martin Heidegger, fondé le 09.03.2002 à l’Université d’Evora / Portugal.

Membre de sociétés philosophiques.

Membre du Deutscher Hochschulverband (depuis 1968).

Membre de l’Association suisse des professeurs d’Université (depuis 1982).

3) Fonctions au niveau des revues et éditions philosophiques

1975 sqq Collaboration à la Martin-Heidegger-Gesamt-Ausgabe Klostermann, Frankfurt a. M, 1975 sqq.
– Edition du vol. 19 : Platon : Sophistes. Marburger Vorlesung Wintersemester 1924/5. 1ère éd. 1992 ; 2e éd. 2018.
– Edition du vol. 78 : Der Spruch des d’Anaximander (Manuskript einer nicht gehaltenen Vorlesung Sommer/Herbst 1942). 2009.

1981 sqq Membre du comité de lecture de la Revue de Théologie et de Philosophie. Genève – Lausanne – Neuchâtel / Suisse.

1984 sqq Associate Editor des Heidegger Studies. Dunker & Humblot, Berlin / New-York.

1994 sqq Membre du comité de lecture : Les Etudes philosophiques. Paris.

1995 sqq Membre du comité de rédaction : Philosophes du 20e siècle, dirigé par Yvanka Raynova. Sofía / Bulgarie.

1995-2003 Collaboration à la Theologische Realenzyklopädie. De Gruyter. Berlin/NewYork. Article Wahrheit / Wahrhaftigkeit.

2004 sqq Editeur (avec Pascal David / Brest) de la section francophone des Heidegger-Studies. Dunker & Humblot, Berlin / New-York.

1996-2006 Reponsable (avec Alexandre Schild) de GENOS, Cahiers de philosophie, et (depuis 2004) de la Collection Philosophie GENOS, Editions PAYOT-Lausanne.

Domaines principaux de l’enseignement et de la recherche

I. Axe historique

  1. Généalogie de la pensée occidentale.
  2. Philosophie gréco-antique (présocratiques, Platon, Aristote)-
  3. La philosophie moderne critico-transcendantale (Kant et Fichte).
  4. La philosophie moderne de l’ Idéalisme allemand ou Idéalisme absolu (Fichte tardif, Schelling, Hegel).
  5. La philosophie postidéaliste (Schopenhauer, Nietzsche, Marx, Kierkegaard, le positivisme scientifique).
  6. Les « philosophies de l’existence » en France (Sartre, Camus, Marcel).
  7. La phénoménologie (E. Husserl, M. Heidegger).

II. Axe systématique

  1. Philosophie et science (la question de l’émancipation des sciences).
  2. Philosophie de l’art.
  3. La question de la vérité dans l’histoire de la philosophie.
  4. Philosophie du langage.
  5. Philosophie du vivant.

Nombreuses conférences (en Europe et en dehors de l’Europe).
Livres, études, éditions, collectifs et articles (cf. infra la liste des publications).